Actualités Le Chef de police de Mirabel fait fausse route

Publiée le 15 mai 2020

Le Chef de police de Mirabel fait fausse route

 

Plutôt que d’agir en leader, le Chef de police de Mirabel a choisi de supporter le recours de la Ville qui veut faire payer des frais de dommages de véhicule occasionnés par des nids-de-poule à ces policiers alors qu'ils ne faisaient que faire leur travail.

 

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec est surprise de constater que la Ville de Mirabel va aller de l’avant avec ce recours totalement ridicule, tout ça pour récupérer quelques dollars. « Le pire là-dedans, c’est que le 8 000$ qu’on souhaite récupérer, il va être dépenser en frais juridiques » explique François Lemay, président de la FPMQ.

 

On réclame 8 386 $ d’un binôme policier qui a endommagé deux véhicules de patrouille en heurtant deux nids-de-poule lors de leur quart de nuit. Initialement, la Ville avait exigé́ que les policiers fassent un travail de recherche sur la mécanique automobile et présentent leurs apprentissages à leurs collègues, prétextant que leur absence de connaissance mécanique aurait aggravé les dommages sur les véhicules. Maintenant, on réclame que les policiers et leur syndicat remboursent les frais de réparation des véhicules. « Quand on sait combien de personnes endommagent leurs véhicules à cause du piètre état de nos routes, cette situation devient encore plus absurde. Au final, si la Ville de Mirabel néglige ses rues au point où un de leur nid-de-poule retire des véhicules de la route, c’est clair que la négligence est ailleurs que chez nos policiers. Ce qui nous surprend le plus, c’est la position du Chef de police qui choisit de se ranger du côté de la Ville plutôt que du côté de ses policiers » conclu M. Lemay.

 

Écoutez l’entrevue de François Lemay à Puisqu’il faut se lever avec Paul Arcand.

Actualités

30 septembre- Journée nationale de la reconnaissance et de la vérité

29 septembre 2021

Ce 30 septembre marque la toute première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation.

Cette journée est l’occasion de rendre hommage aux enfants disparus et aux survivants des pensionnats, leurs familles et leurs communautés. La commémoration publique de l’histoire tragique et douloureuse des pensionnats et de leurs séquelles durables est un élément essentiel du processus de réconciliation.

Prenons le temps de se souvenir, ensemble.

#JNRV #onporteleorange

Lire la suite

Bonne rentrée!

1 septembre 2021

Bonne rentrée 2021 aux petits comme aux grands, le tout, en toute sécurité!

Lire la suite

La FPMQ et la FPPM demandent à être reconnues comme parties intéressées dans le cadre des procédures judiciaires présentement en cours entre la Ville de Québec et la FPPVQ

19 juillet 2021

Québec, le 19 juillet 2021- C’est dans le cadre des procédures entreprises par la Ville de Québec le 4 juin dernier, lesquelles visent à obtenir une injonction interlocutoire et permanente contre la Fraternité des Policiers et Policières de la Ville de Québec ainsi que sa présidente, et dont le but ultime est de venir retirer tout moyen de dénoncer les situations problématiques, que plusieurs associations syndicales sont venues témoigner leur appui dans ce dossier, notamment la Fédération des Policiers Municipaux du Québec  (FPMQ) ainsi que la Fraternité des Policiers et Policières de Montréal (FPPM).

Lire la suite