Actualités La Fédération des policiers et policières municipaux souhaite éviter les débordements

Publiée le 30 mars 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate

 

Manifestations contre l’austérité

La Fédération des policiers et policières municipaux souhaite éviter les débordements

MONTRÉAL, le 30 mars 2015 – La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) et la Fraternité des policiers et policières de la Ville de Québec (FPPVQ) souhaitent éviter les débordements dans le cadre des manifestations contre l’austérité.

D’entrée de jeu, la FPMQ réitère sans équivoque l’importance de pouvoir manifester selon ses convictions. « Les policiers municipaux reconnaissent tous le droit de manifester, tel que le prévoit la Charte des droits et libertés de la personne », insiste M. Aubé.

Par ailleurs, la FPMQ rappelle que les policiers municipaux ont le devoir de s’assurer que le cadre légal des différentes manifestations soit respecté. « Nos membres doivent exercer leurs fonctions dans un contexte extrêmement difficile. En tout temps et particulièrement dans le cas présent, nous souhaitons sincèrement éviter les débordements. Nous croyons fermement qu’il est possible de témoigner son mécontentement tout en respectant quelques règles permettant aux policiers de faire leur travail », explique Paulin Aubé, vice-président exécutif de la FPMQ.

« Il n’y a pas de gagnant lorsque des protestations dégénèrent. On tend aujourd’hui la main aux manifestants pour que les choses se passent dans l’ordre. En outre, je les invite à fournir leur itinéraire et à manifester à visage découvert. De plus,  si un avis de dispersion devait être prononcé, je les invite à le respecter », demande M. Aubé.  

Le président de la FPPVQ, Marc Richard, se désole, lui aussi, de la tournure des événements. « Soyons clairs : à chaque fois qu’un individu est blessé, que ce soit un manifestant ou un policier, c’est un événement triste. Il faut absolument éviter la confrontation entre policiers et manifestants  », soutient M. Richard. De plus, M. Richard invite l’ensemble des intervenants publics à faire preuve de prudence dans leurs commentaires avant la publication des résultats de l’analyse de l’opération du Service de police de Québec le 26 mars dernier.

La FPMQ et la FPPVQ n’émettront aucun autre commentaire sur le sujet pour l’instant.

 

À propos de la FPMQ

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec est un regroupement d'associations syndicales composées d’environ 4 500 policiers et policières municipaux de la province.

-30-

 

 

Actualités

Lettre ouverte du président de la FPMQ dans le cadre de la semaine nationale de la santé mentale

6 mai 2021

Cette semaine est non seulement la semaine nationale de la santé mentale, mais aussi la semaine nord-américaine de la santé et de la sécurité au travail. C’est dans ce contexte que comme président de la Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ), je prends la parole sur l’importance, pour le gouvernement actuel, de venir rapidement et concrètement poser des actions afin de prioriser la santé mentale de nos policiers et policières, de surcroît en ces temps plus difficiles où les tâches de nos membres ne cessent d’être accrues pour la sécurité et le bien-être de tous et toutes.

Lire la suite

À QUAND UNE ACTION CONCRÈTE DE RECONNAISSANCE DU TRAVAIL DES POLICIERS ET POLICIÈRES DE LA PART DU GOUVERNEMENT DANS LE PROJET DE LOI 59?

15 avril 2021

Montréal, 15 avril 2021 – La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) ainsi que la Fraternité des policiers et policières de Montréal (FPPM) demandaient formellement au gouvernement, le 1er avril dernier, de prendre en considération les amendements proposés par ces derniers dans le cadre des travaux de révision du PL59 visant à moderniser le régime de santé et de sécurité du travail.

Lire la suite

La FPMQ et la FPMTT poursuivent les démarches judiciaires dans le dossier de l’abolition du corps policier municipal de Mont-Tremblant

8 avril 2021

MONT-TREMBLANT, QC, le 8 avril 2021- La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ), la Fraternité des policiers de la ville de Mont-Tremblant (FPMTT) ainsi que des résidentes et résidents de Mont-Tremblant ont pris acte de la décision rendue relativement à l’ordonnance de sauvegarde qui avait été déposée dans le cadre d’une procédure au fond visant à faire déclarer nulle et inapplicable la décision de la ministre de la Sécurité publique d’autoriser l’abolition du corps policier municipal de Mont-Tremblant.

 

Lire la suite