Zone Vidéo Extrait du conseil de ville de Mont-Tremblant - 12 décembre 2016

Publié le 7 septembre 2019

Lors du Conseil de ville de Mont-Tremblant du 12 décembre 2016, des élus, dont le maire, pourfendent le service offert par la Sûreté du Québec (SQ) et affirment que la police coûtera plus cher advenant un transfert. 

Dans l’extrait, on peut entendre un élu expliquer que le service de police municipal de Mont-Tremblant coûte 7 000 000$ par année aux résidents de Mont-Tremblant. Selon ce conseiller, une couverture de la SQ coûterait annuellement 12 000 000$ (0,30$ par 100 000$ d’évaluation foncière) à la ville, soit 5 millions supplémentaires que la couverture actuelle. De plus, les élus défendent la qualité du service offert par les policier et policières de Mont-Tremblant et affirment que la qualité du service n’est pas comparable à celui de la SQ.

Source : Télécommunautaire Laurentides & Lanaudières

Actualités

Desserte policière à Mont-Tremblant : La population a parlé, c'est aux élus de jouer

20 novembre 2019

La consultation publique sur l’avenir du corps policier municipal de Mont-Tremblant a pris fin ce dimanche 17 novembre. La population de Mont-Tremblant et de Lac-Tremblant Nord a eu la chance de se prononcer sur la question et le constat est clair : les tremblantois souhaitent conserver leur police municipale communautaire. 

Lire la suite

Lettre ouverte des policiers et policières de Mont-Tremblant

15 novembre 2019

Alors que Mont-Tremblant et Lac-Tremblant Nord s'apprêtent à prendre une décision sur l'avenir de leur corps policier municipal communautaire, une quarantaine de policiers et policières signe aujourd'hui cette lettre ouverte pour exprimer leur opposition au projet de destruction du corps policier municipal de Mont-Tremblant.

Lire la suite

Transfert à la SQ à Mont-Tremblant : pas d'acceptation sociale au projet

4 novembre 2019

La FPMQ était présente aux consultations publiques sur l’avenir du service de police municipal de Mont-Tremblant et force est de constater que la communauté n’accepte pas la destruction de son corps policier municipal.

Lire la suite