Actualités SQ À MONT-TREMBLANT : LA VILLE A CHANGÉ DE POSITION AU COURS DES DERNIÈRES ANNÉES

Publiée le 7 septembre 2019

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

SQ À MONT-TREMBLANT : LA VILLE A CHANGÉ DE POSITION 

MONT-TREMBLANT, 7 septembre 2019 – La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) a mis la main sur un extrait du Conseil de ville de Mont-Tremblant de 2016 où des élus, dont le maire, pourfendent le service offert par la Sûreté du Québec (SQ) et affirment que la police coûtera plus cher advenant un transfert.

 

Dans l’extrait, on peut entendre un élu expliquer que le service de police municipal de Mont-Tremblant coûte 7 000 000$ par année aux résidents de Mont-Tremblant. Selon ce conseiller, une couverture de la SQ coûterait annuellement 12 000 000$ (0,30$ par 100 000$ d’évaluation foncière) à la ville, soit 5 000 000$ de plus que la couverture actuelle. De plus, les élus défendent la qualité du service offert par les policiers et policières de Mont-Tremblant et affirment que la qualité du service n’est pas comparable à celui de la SQ.

 

À la lumière de ces déclarations, la FPMQ se questionne sérieusement sur la pertinence du processus de transfert de son service de police entamé par la Ville de Mont-Tremblant. D’autant plus que depuis ces déclarations, le coût du service de police de Mont-Tremblant est somme toute resté le même. Par contre, le gouvernement du Québec a dû intervenir deux fois pour offrir une aide financière d’urgence aux municipalités desservies par la SQ pour les aider à faire face à l’augmentation des coûts.

Voir la vidéo

Rappel des faits

AMNÉSIE DU MAIRE

Alors que le maire répète depuis le début 2019 qu’il ne connait pas les impacts advenant un transfert à la SQ, il est étrange de voir qu’il les connaissait en 2016. Pour la FPMQ, la situation est inquiétante. Est-ce que le maire cache volontairement des informations à ses citoyens ou les avait-il oubliées? Pour la FPMQ, il est évident que le maire devra répondre à la population en quête d’informations depuis plusieurs mois.

 

CITATIONS

« Comment le maire pouvait-il connaître les impacts d’un transfert à la SQ en 2016 et répéter à tout vent en 2019 qu’il ne les connait pas? » s’est questionné François Lemay, président de la FPMQ. « Il est grand temps que le maire cesse de faire de l’évitement et qu’il réponde aux questions de ses citoyens ».

 

« Ces déclarations ne font que renforcer l’idée que le processus de transfert à la SQ entrepris par la Ville se veut une solution au conflit de travail avec les policiers et policières de Mont-Tremblant : les élus savent qu’ils ne feront pas d’économies et que la présence policière diminuera advenant un transfert. Comment peuvent-ils sérieusement proposer cette solution alors que la solution au conflit de travail coûte une centaine de dollars? » a conclu M. Lemay.

-30-

INFORMATIONS

Actualités

La ville de Mont-Tremblant déboutée en arbitrage face à ses policiers

25 mai 2020

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) déplore l’attitude du maire de Mont-Tremblant, Luc Brisebois, et de la directrice générale, Julie Godard qui ont décidé de maintenir leur position malgré le grief syndical ayant obtenu le résultat que les policiers recherchaient dès le départ.

Lire la suite

Le Chef de police de Mirabel fait fausse route

15 mai 2020

Plutôt que d’agir en leader, le Chef de police de Mirabel a choisi de supporter le recours de la Ville qui veut faire payer des frais de dommages de véhicule occasionnés par des nids-de-poule à ces policiers alors qu'ils ne faisaient que faire leur travail.

Lire la suite

Coupe de salaire en temps de crise : Fini la guerre des mots, la FPMQ répond à la Ville de Mercier

24 avril 2020

En réponse à la désinformation émise par la Ville de Mercier mardi, la Fédération tient à réitérer qu’il existe une pratique immorale imposée aux policiers de Mercier, laquelle les abandonne financièrement lorsqu’ils sont en retrait préventif.

Lire la suite