Actualités La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec appelle l’administration de Mercier à faire preuve de davantage de transparence dans le dossier

Publiée le 15 avril 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate

Création d’un corps de police municipal à la Ville de Mercier

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec appelle l’administration de Mercier à faire preuve de davantage de transparence dans le dossier

MERCIER, le 15 avril 2015 – La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) appelle la municipalité de Mercier à faire preuve de davantage de transparence dans le dossier de la création d’un nouveau corps de police municipal à Mercier.

La FPMQ est d’avis que l’administration municipale de Mercier devrait rapidement convoquer les représentants de la Ville de Châteauguay, et même du Service de police de Châteauguay, pour expliquer leur offre de service actuelle. « L’un des principes fondamentaux de la négociation de bonne foi est la transparence. Or, nous n’avons pas l’impression que l’administration de Mercier agit actuellement dans l’intérêt supérieur de ses citoyens lorsqu’elle présente seulement un côté de la médaille », se désole Paulin Aubé, vice-président exécutif de la FPMQ.

Par ailleurs, la FPMQ s’étonne que le Conseil municipal s’entête à ne pas diffuser l’étude de faisabilité produite par la firme TRAK. « Nous sommes consternés de l’attitude de la Ville dans ce dossier. Particulièrement dans le contexte où les chiffres du rapport sont contestés de toutes parts, l’administration de la Ville aurait avantage à s’élever au-dessus de la mêlée et permettre aux citoyens d’avoir accès à l’information élémentaire. Au contraire, on constate que les représentants de la Ville préfèrent agir derrière les portes closes. On se demande presque qu’est-ce qu’elle a à cacher », s’interroge M. Aubé, en espérant que les représentants de la Ville ne répéteront pas leur erreur lors de la réception du plan d’affaires.

Enfin, la Fédération des policiers et policières municipaux du Québec joint sa voix à celle de la Fraternité des policiers de Châteauguay, de même qu’à celles de groupes de citoyens qui s’organisent, pour exiger que la Ville de Mercier tienne un vote démocratique sur la question. « On constate auprès des citoyens que le sujet est sur toutes les lèvres à Mercier et qu’aucun consensus ne s’en dégage. Dans un tel contexte, il nous apparaît clair que la Ville doit tenir un vote sur la question. Nous ne sommes pas les seuls à le demander : plus de 80% des citoyens le demandent! Pour une deuxième fois, les policiers municipaux tendent donc la main à la mairesse de Mercier, Mme Michaud, pour organiser la tenue d’un vote démocratique », termine M. Aubé.

À propos de la FPMQ

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec est un regroupement d'associations syndicales composées d’environ 4 500 policiers et policières municipaux de la province. La Fraternité des policiers de Châteauguay est membre de la FPMQ.

Actualités

Les policiers inquiets d’un environnement juridique qui favorise de plus en plus le désengagement

30 mai 2018

Les trois plus grandes associations syndicales policières du Québec, soit l’Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ), la Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) et la Fraternité des policiers et policières de Montréal (FPPM), ont réuni tous leurs représentants syndicaux aujourd’hui à Montréal dans le cadre d’un sommet syndical lors duquel ont été abordés plusieurs dossiers touchant la communauté policière.

Lire la suite

L'enjeu du respect du corridor de sécurité

24 avril 2018

Dans le cadre de leur travail, les policiers et les policières vivent parfois des situations dangereuses. Par exemple, quitter son véhicule pour donner une contravention ou offrir de l’assistance présente un risque important pour les agents de la paix.

Lire la suite

La cybercriminalité, un enjeu actuel

18 avril 2018

Les crimes commis sur le web guettent chacun d’entre-nous. Les transactions bancaires, l’envoi de courriel et la navigation sont toutes des activités où des fraudeurs malicieux sont susceptibles de commettre des délits. La prévention et la résolution de ces crimes représente un défi de tailles pour les agents de la paix partout dans le monde.

Lire la suite