Actualités 16 jours d'activisme contre la violence faite aux femmes

Publiée le 1 décembre 2015

16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes (#ArrêtonsLaViolence)

Cette semaine, la ministre fédérale de la Condition féminine, l’honorable Patty Hajdu, lançait les 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes. Par cette initiative, elle invite l’ensemble de la population à témoigner de leur engagement à mettre fin à la violence faite aux femmes.

Rappelons que cette campagne se tient alors que plusieurs réclament la tenue d’une enquête nationale sur les femmes autochtones portées disparues ou assassinées. À ce sujet, la ministre a saisi l’occasion pour rappeler l’intention de son gouvernement d’aller de l’avant pour la tenue d’une telle enquête. Elle a également rappelé l’engagement du gouvernement pour l’élaboration d’une stratégie fédérale complète et d’un plan d’action pour lutter contre la violence sexiste.

Selon les statistiques, les femmes et les filles continuent d’être plus vulnérables que les hommes à toutes les formes de violence. Les femmes autochtones y sont particulièrement vulnérables, car elles sont trois fois plus susceptibles que les femmes non autochtones de se dire victimes d'actes de violence.


Les corps policiers municipaux jouent un rôle stratégique important dans la lutte à la violence faite aux femmes. En effet, les interventions quotidiennes des policiers municipaux sont guidées par l’atteinte d’une société plus sécuritaire, plus juste et plus égalitaire.

Il faut également mentionner l’importance du travail de sensibilisation dans la communauté. À ce titre, les corps policiers multiplient les occasions pour aller à la rencontre des citoyens et tentent ainsi de sensibiliser la population sur divers enjeux.

Dans tous les cas, c’est en étant capable de reconnaître la violence et de la dénoncer qu’on peut ensuite y mettre fin.


La campagne 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes se terminera le 10 décembre, Journée internationale des droits de la personne.

Actualités

Le gouvernement du Québec creuse les inégalités entre les municipalités

14 décembre 2018

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) dénonce l’intention de la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, de creuser l’iniquité de financement des corps policiers entre les municipalités québécoises.

Lire la suite

Les policiers inquiets d’un environnement juridique qui favorise de plus en plus le désengagement

30 mai 2018

Les trois plus grandes associations syndicales policières du Québec, soit l’Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ), la Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) et la Fraternité des policiers et policières de Montréal (FPPM), ont réuni tous leurs représentants syndicaux aujourd’hui à Montréal dans le cadre d’un sommet syndical lors duquel ont été abordés plusieurs dossiers touchant la communauté policière.

Lire la suite

L'enjeu du respect du corridor de sécurité

24 avril 2018

Dans le cadre de leur travail, les policiers et les policières vivent parfois des situations dangereuses. Par exemple, quitter son véhicule pour donner une contravention ou offrir de l’assistance présente un risque important pour les agents de la paix.

Lire la suite